Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

logo 2

Les appareils de chauffage d'appoint défaillants restent la principale cause d'intoxication au monoxyde de carbone (CO). Pernicieux à souhait, ce gaz est incolore et inodore. Par conséquent, il se répand en toute impunité. Il est indécelable.

Le monoxyde de carbone résulte de la combustion incomplète d'un gaz, de charbon, d'essence, de bois, etc.

Son inhalation atteint immédiatement les globules rouges asphyxiant l'organisme en le privant molécules d'oxygène.

 

250 cas d'intoxication en Paca
La région PACA fait partie des quatre régions les plus concernées en France par ces intoxications avec l’Île de France, les Hauts-de-France et l'Auvergne-Rhône-Alpes.

Chaque année, près de 250 personnes sont intoxiquées au CO en PACA. Ce bilan est réalisé par la Cire Paca-Corse à partir des données recueillies par les délégations départementales de l'Agence Régionale de Santé, les Services Communaux Hygiène et Santé et le Centre Antipoison et Toxicovigilance.

 

                        

Pour toute question d'ordre pratique (en cas d'urgence, appelez le 15, le 18 ou le 112)
contactez le Service Communal d'Hygiène et de Santé
qui pourra vous orienter vers l'interlocuteur adéquat.

Tél. 04 94 94 70 73
4 rue Calmette & Guérin

Horaires : 
8h à 12h (lundi au vendredi) - 13h45 à 17h30 (lundi au mercredi)
Email. 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

En 2015, par exemple, le bilan est :
- 91 épisodes d'intoxications au CO

- 177 personnes intoxiquées

- 140 personnes hospitalisées aux urgences

- 82 passages en caisson hyperbare

- 3 décès

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les causes
Les accidents domestiques (pour plus de la moitié liés à des appareils à gaz) constituent les principales sources d'intoxication en 2015.

Les principaux facteurs favorisant des intoxications sont les défaillances des appareils, le manque d'aération des locaux et un défaut d'entretien.

 

Le symptômes
Maux de tête, vertiges, nausées, voire même perte de conscience et décès.

 

Conseils pratiques 
1/ ne boucher jamais les dispositifs d'aération, laissez l'air circuler chez vous

2/ faites entretenir vos appareils à combustion chaque année par un professionnel

3/ faites ramoner chaque année les conduits des gaz brûlés

4/ n'allumez votre poêle ou votre cheminée que lorsqu'il fait froid

5/ utilisez vos appareils conformément à la notice du fabricant

6/ utilisez ces appareils uniquement pendant de courtes durées

7/ autant que faire se peut, il est bon de toujours garder une pièce aérée

8/ en cas de suspicion, quitter les lieux

9/ contacter les secours (112), les pompiers (18), le SAMU (15)