On l'aura remarqué. Depuis un mois les agents de « l’Éclairage public » s'affaire pour mettre en place la décoration de fin d'année.

Et c'est le 1er décembre à 17h20 que les rues de la ville se mettront aux couleurs de Noël.

 

 

Les nouveautés, cette année, concernent l'installation d'un plafond de lumière à LED (évidemment) rue Cyrus Hugues, rue Carvin et rue Taylor.

 

13 nouveaux motifs lumineux de 5 m de large et perlée d'une animation scintillante style goutte d'eau mettront en valeur le cours Louis Blanc.

 

En entrée de ville -sur le Carrefour du 8 mai 1945- de nouveaux motifs LED vont remplacer ceux de l'an dernier.

 

 

N'oublions pas le port et ses 16 grands poteaux de 10 mètres de hauteur pour fixer des motifs traversants.

 

Cette année, l'étape du tout LED a été franchie divisant la consommation électrique par 8. Une étape significative en termes d'économie d'énergie donc de dépenses budgétaires. Par ailleurs, elle respecte pleinement la charte « Territoire à énergie positive » et ses actions concrètes en faveur des déplacements urbains, de la préservation des ressources en eau, de la protection de la biodiversité....

 

Le sapin de Noël -entrée parc de la Navale- sera érigé fin novembre par les équipes de l’Éclairage public en charge aussi de sa « déco ». Du haut de ses 7m il toisera le Père Noël en 3D. Avec ses 5m de haut, 4m de diamètre et 650kgs c'est donc une douce rivalité qui va perdurer tout au long de décembre.

 

Enfin, l'idée de travailler en interne est devenue pérenne. Pose, dépose, réparations et « relooking » des décorations lumineuses sont à la charge des agents municipaux de l’Éclairage public. Ainsi au mois de septembre -3 semaines durant- 150 motifs ont été réparés et relookés.

 

Et bientôt...la programmation des fêtes de fin d'année !

 

 

Décorations vertes
3 "forêts" seront installées -fin novembre- place Boeuf (avec chalet en bois, traîneau et manège), parc de la Navale et place Saint-Jean (tipi). La décoration est, cette année encore, constituée de bois de récupération.