Ce matin (mardi 31 octobre 2017) la tranquillité coutumière de la corniche a été « perturbée » par l'inauguration du parc-relais de Tamaris. Un parc-relais destiné à faciliter les déplacements urbains sans contrainte et sans stress. Combiner parking gratuit et déplacement en bus ou en navette maritime va dans le sens de la protection de l'environnement et simplifie le quotidien.

 

Marc Vuillemot a donc accueilli pour la première fois en terre seynoise Hubert Falco, président de l'Agglomération et plusieurs élus afin d'ouvrir officiellement au public ce nouveau parc-relais, 16ème de nom au sein de l'Agglomération. Et qui avec ses 110 aires de stationnement porte à 4 000 le nombre de places disponibles gratuitement sur l'ensemble du territoire pour les passagers du réseau Mistral. Et Hubert Falco de rappeler qu'une réflexion est engagée pour dessiner les infrastructures de transports de demain.

 

De son côté Marc Vuillemot a insisté sur « l'importance de l'intercommunalité », notamment en matière de déplacements multimodaux, afin de « dégager une synergie vitale essentielle à la qualité de vie des concitoyens, à l'attractivité de notre territoire et à son essor économique ».

 


Voici l'intégralité du discours de Marc Vuillemot – Maire de La Seyne-sur-Mer

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Merci à toutes et tous, merci M. le Président, Hubert Falco, d'être ici pour inaugurer un équipement intercommunal, dans un lieu magnifique de notre commune et de la Rade. Ces lieux, nous les aimons, et nous en sommes légitimement fiers.

 

Je crois que l'on peut apprécier ces occasions de montrer que l'on a un merveilleux territoire en commun.

 

Et les modes déplacements sont justement là pour faire de ce territoire une terre harmonieuse. Les déplacements les plus performants, les plus efficaces, comme nous le montrons ici et aujourd'hui, sont essentiels à la « synergie vitale » de l’intercommunalité.

 

Nombre d'agglomérations en apportent les preuves en France et en Europe.

 

De manière générale, notre très prochaine "métropolisation", peut contribuer à rétablir les échelles, dans l'intérêt partagé de tout le territoire, faute de quoi ce seront les seules métropoles européennes actuelles, comme Marseille et Nice pour notre région, qui tireront parti des dynamiques économiques.

 

Par ailleurs, à l'heure où les collectivités locales sont cruellement mises à mal par un État qui diminue de manière drastique ses dotations financières, l'heure est aux économies d'échelle, aux synergies, à la mutualisation.

 

Si vous me permettez, M. le Président, je pense que avons en commun cette vision globale et harmonieuse de notre territoire. Et, dans ce contexte, il est important de souligner que la fluidité et la multi-modalité des déplacements autour de notre Rade détermineront fortement :

- la qualité de vie de concitoyens,

- l’attractivité de notre territoire,

- son essor et sa mutation économique, qu'elle soit technologique et industrielle, ou touristique, culturelle et de loisirs...

 

Trains, "BHNS", bateaux-bus, modes actifs et intermodalité... On touche là aussi, bien entendu, à l'environnement et au développement soutenable de notre aire urbaine.

 

Et je crois utile de le répéter : avec le bus à haut niveau de service, les bateaux-bus sont notre tramway, un transport en site propre naturel, écologique, et attractif !

 

Je sais que vous voulez promouvoir une démarche globale de réflexion sur les investissements d'avenir de l'ensemble du territoire, dont les infrastructures de transports.

 

Je crois utile d'ajouter que c'est en y associant toutes les parties prenantes, élus, acteurs économiques et sociaux, et populations, que nous irons au bout de la démarche. On l'a vu avec la concertation sur le tracé du TCSP terrestre.

 

Et puisque nous sommes sur la Corniche de Tamaris, le maire que je suis ne peut manquer de dire la confiance qu'il a dans la collectivité intercommunale pour sa réhabilitation et sa valorisation. Je sais qu'elle se mobilise et qu’elle se mobilisera encore pour cet espace sublime - le mot n'est pas trop fort, cet axe qui est tellement structurant de la Rade, cet espace patrimonial exceptionnel qui est un atout maître de son attractivité...

 

Mais je conclus en revenant à notre sujet. Monsieur le Président, les actes valent bien des discours. Et c'est bien un acte que vous avez posé. Que nous avons posé, ensemble, ici. TPM comme maitre d'ouvrage, et la Ville à titre de maître d'ouvrage délégué.

 

Je félicite au passage nos services pour leur excellent travail avec ceux de TPM, ainsi que notre adjoint aux travaux Claude Astore, et ses collègues, dont Florence Cyrulnik, Raphaële Leguen et Denise Reverdito, qui ont veillé à ce que le projet s'inscrive dans le contexte de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager que nous essayons de développer ici avec la « servitude d'utilité publique » qu'est la classification de nos quartiers littoraux en « Site patrimonial remarquable ».

 

Dont acte. Alors, ce parking, il faut l'utiliser. Ce parking « PR », terme officiel international qui signifie park and ride — parquer et rouler — qu'on devrait plutôt appeler ici « PS » pour park and sail — parquer et voguer —, ce parking, donc, c'est une pause dans la frénésie automobile, c'est une respiration, c'est une manière de se respecter soi-même en respectant l’environnement, dans un endroit magnifique.

 

Un peu d'information pratique : la plupart des places de ce parking ne peuvent être utilisées que lorsqu'on a un titre de transport de Réseau Mistral. Le parking ordinaire, lui, est à côté.

 

Certains étourdis, malheureusement, qui n'ont pas bien lu la notice, en ont fait les frais en devant régler 22 euros à la sortie ! C'est vrai que le système est encore peu connu. Mais serait-ce une raison pour ne pas avancer ? Nos concitoyens et nos visiteurs ne doivent pas bouder cette facilité.

 

Merci d’ailleurs à mes collègues élus, aux associations, CIL et conseils de quartier, aux médias, de continuer à expliquer et promouvoir ces indispensables progrès, et la façon de s'en servir.

 

Merci aussi aux élus de TPM d'être venus pour cette inauguration qui, au-delà du formalisme, est un véritable acte de pédagogie.

 

Merci surtout de conforter une offre qui peu à peu, entraînera une mutation des comportements et des usages dans la mobilité.

 

Notre développement soutenable passe par là. Continuons ensemble, en adaptant puis en développant les lignes de bateaux-bus, notamment en cabotage pour relier nos quartiers sud à notre centre ancien et au pôle Mer, car il y a une extrême urgence au regard du développement de l'activité et de l'habitat dans les quartiers à l'est du goulet qu'est le port de La Seyne.