Le handicap est une infirmité pas une curiosité. En connaître les tenants et les aboutissants permet une approche objective et compréhensive dans l'acceptation de la différence. Et puis la personne handicapée ce n'est pas toujours l'autre. Être victime d'un handicap peut survenir à tout moment. Un accident de la route par exemple. Un événement domestique. Les conséquences de maladies graves. On voit donc que le handicap n'est pas « sélectif » et qu'il est autant d'ordre génétique qu'accidentel.

 

Toutes ces raisons pourraient nous amener à jeter un regard différent sur la personne handicapée. Qu'est-ce qu'un regard différent ? C'est « tout simplement » accepter la différence, dédramatiser, sortir des concepts de normalité physique imposée par la société, ne plus voir le handicap comme une malédiction, apprendre à ne pas être mal à l'aise avec une personne handicapée.

 

Le handicap nous perturbe car il nous jette au visage toute la fragilité de l'existence, l'abandon de rêves et de choix de vie, l'inconfort quotidien qu'il provoque et devient même insécurisant. Pourtant, feindre d'ignorer cet état va à l'encontre d'une forme de responsabilité citoyenne et retarde le processus souhaité d'acceptation, voire même de banalisation.

 

Une quarantaine d'associations participent à cette journée de rencontre, de jeux, de découverte et d'information.

 

 Journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre 2017

 

JOURNEE FESTIVE
MARDI 24 OCTOBRE
GYMNASE BAQUET

 

9h30, 11h30, 13h55 et 16h30 : flash mob

9h40 et 14h : ateliers

16h45 : tombola

 

Visitez le portail Pôle handicap 

Visitez le portail associatif